Cet article date de plus de neuf ans.

"Météo-méduses" : une météo de prévention pour les baigneurs

Pelagia noctiluca : cette méduse aux tentacules violacées est la plus venimeuse en Méditerranée. Encore au stade expérimental, le site internet Medazur donne la possibilité, depuis vendredi, aux baigneurs de la Côte d'Azur d'éviter ce cnidaire grâce à ses prévisions.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Limité à une zone entre Menton et Antibes, le site internet Medazur définit
le degré du risque d'échouage des méduses qui envahissent les plages azuréennes
selon trois grandes zones (risque faible, modéré et fort).
On y apprend ainsi que l'indicateur sera au rouge samedi pour les touristes arrivant à Nice.

Un projet scientifique et participatif

Le projet, financé à hauteur de 66.000 euros par le conseil
général des Alpes-Maritimes, mêle les recherches de pointe menées par
l'Observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer, aux alertes données par
les baigneurs. "La technologie est vraiment exceptionnelle" , insiste
Gabriel Gorsky, directeur de l'Observatoire.

Les scientifiques ont installé des caméras ainsi que des capteurs mesurant par exemple les courants ou la salinité afin de déterminer la position des méduses. Lorsque celles-ci sont en surface, les images captées sont aussitôt transmises vers le laboratoire. "Je ne sais pas si c'est
efficace, mais on va l'apprendre cet été",
ajoute le scientique.
Les baigneurs peuvent également envoyer des alertes en temps réel via le site internet.

Pour Philippe Bardey, patron d'une société associée au projet, "la
participation éco-citoyenne est une tendance mondiale"
.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Animaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.