Cet article date de plus de neuf ans.

Même 20 ans plus tard, un dauphin peut reconnaître une vieille connaissance

Un chercheur de l'université de Chicago a découvert l'étonnante mémoire sociale de ces mammifères, qui se reconnaissent après des années de séparation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un dauphin, lors d'un show aquatique dans un parc de Nuremberg (Allemagne), le 17 juillet 2013. (DANIEL KARMANN / DPA)

"Que deviens-tu Flipper, ça fait un bail !" Bien sûr, les dauphins ne se parlent pas ainsi. Mais ils sont tout à fait capables de reconnaître un congénère, même après vingt ans de séparation, selon un chercheur de l'université de Chicago (Etats-Unis). Ce mammifère a même la mémoire sociale la plus longue jamais enregistrée chez un animal, selon son étude, publiée dans la revue Proceedings B de la Royal Society britannique, datée du mercredi 7 août. 

Les travaux de Jason Bruck portent sur le petit sifflement caractéristique des dauphins. Chaque individu dispose du sien, à la manière d'une signature personnelle. Le chercheur a concentré ses observations sur 43 dauphins, issus de six parcs différents qui ont échangé des animaux entre eux. Il cite le cas d'Allie et Bailey, âgés de 2 et 4 ans quand elles vivaient au Dolphin Connection, en Floride. Surprise. Plus de vingt ans après, Bailey reconnaît toujours le sifflement enregistré d'Allie. "Lorsqu'ils entendent un dauphin qu'ils connaissent, ils s'approchent souvent rapidement du haut-parleur", a expliqué Jason Bruck. "Parfois ils tournent autour, sifflent, essaient d'obtenir une réponse."

Le dauphin montre donc un niveau de reconnaissance "très comparable à la mémoire sociale de l'homme", selon le chercheur. Les usages d'une telle mémoire sociale ne sont pas très clairs. Dans la nature, les dauphins ont une espérance de vie moyenne de 20 ans, mais certains individus vivent jusqu'à 45 ans, voire davantage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Animaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.