Le gypaète barbu, une espèce en voie de disparition

L'armée française s'engage à limiter le survol des zones de nidification du gypaète barbu.

FRANCE 2

C'est une espèce en voie d'extinction. Le gypaète barbu est le plus grand rapace diurne d'Europe. Malheureusement, la France ne compte plus que 53 couples de cet oiseau, dont la plupart dans les Pyrénées.
Le problème ? Chacun de ces couples ne couve qu'un seul œuf par an. "Le couple ne peut effectivement élever qu'un seul poussin à la fois et deux années sur trois, malheureusement, il y a un échec de reproduction. Il n'y aura pas de poussins à l'envol", souligne Gwenaëlle Plet, de la ligue de protection des oiseaux, au micro de France 2.

Très intolérant aux activités bruyantes

Très anxieux, l'oiseau est très sensible au bruit. "Il a tendance à abandonner pour un rien son nid et donc la nichée", constate Philippe Constantin, de la coordination nationale pour le sauvetage du gypaète barbu.
Alors pour sauver ce rapace, le ministère de la Défense a accepté de limiter le survol des zones de nidification de l'oiseau.

Le JT
Les autres sujets du JT