La poule de ville a le vent en poupe

Pour réduire les déchets, une commune du Rhône a proposé aux habitants d'adopter une poule.

FRANCE 3

France 3 s'est rendue à Pierre-Bénite (Rhône) où la municipalité a proposé à ses administrés d'adopter une poule. Soixante pondeuses vont ainsi être distribuées gratuitement aux habitants prêts à tenter l'aventure. Les poules de ville, voilà une tendance qui se confirme. "Cela fait plusieurs années que les gens se mettent à reprendre des poules chez eux", commente l'éleveuse, Isabelle Sauze.

Une politique de développement durable

À Pierre-Bénite, l'opération s'effectue dans le cadre d'une politique de développement durable. Une poule peut avaler jusqu'à 150kg de déchets par an. Chaque adoptant s'est engagé à garder son volatile durant au moins deux ans, et à bien les traiter. "On a demandé un minimum d'un m² d'abri (...) par poule, et 10 m², pour deux ou trois poules, de jardin sur lesquels elles peuvent s'ébattre", explique Jocelyne Clauzier, conseillère municipale. L'opération a coûté 800 euors à la mairie. Dans plusieurs mois, une mesure sera effectuée pour savoir si la présence des poules a permis de diminuer les déchets.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des poulets dans une foire agricole à Saint-Domingue (République dominicaine), le 7 juin 2013.
Des poulets dans une foire agricole à Saint-Domingue (République dominicaine), le 7 juin 2013. (ERIKA SANTELICES / AFP)