Hérault : appelés pour neutraliser un léopard dangereux, les gendarmes arrêtent... un chat

Une habitante de Juvignac a appelé les gendarmes parce qu'un léopard menaçait de s'en prendre à ses poules. La réalité était un peu différente.

Le chat confondu avec un léopard, photographié le 3 mars 2018 par la gendarmerie à Juvignac (Hérault).
Le chat confondu avec un léopard, photographié le 3 mars 2018 par la gendarmerie à Juvignac (Hérault). (GENDARMERIE DE L'HERAULT)

Le léopard n'en était pas un. Une habitante de Juvignac (Hérault) a appelé la gendarmerie, samedi 3 mars, pour signaler un péril aussi imminent qu'inhabituel dans les rues de cette paisible commune : selon elle, un léopard se trouvait sur le toit de sa maison et menaçait de s'en prendre à ses poules.

Une fois arrivés sur place, les gendarmes de Saint-Georges d'Orques et les pompiers du SDIS 34 ont une drôle de surprise. L'importun félin est en fait un gros chat, comme le montre cette photo publiée par la gendarmerie de l'Hérault sur Twitter.

L'erreur de cette habitante de Juvignac est toutefois compréhensible : l'animal est un chat de Savannah, une espèce d'origine américaine qui se distingue par sa grande taille et son pelage tacheté.