Hautes-Pyrénées : la vie confinée des animaux du zoo d’Argelès-Gazost

Le parc animalier des Pyrénées attire en général des centaines de visiteurs. C’est l’un des principaux sites touristiques de la région, mais cette année, confinement oblige, les allées sont désertes.   

France 3

Un peu de friture distribuée et les oiseaux s’animent dans leur volière. Mais aucun visiteur ne profite du spectacle de la nature. Aucun cri ou rire d’enfants, seule perdure la routine du soin aux animaux, avec la distanciation sociale à la mode animalière. "On met déjà des gants quand on prépare la nourriture. Si on a quelqu’un qui est malade, il se retire du secteur primate pour ne pas donner la maladie aux singes", raconte le soigneur Anthony Dubois.

En attente d’une autorisation de réouverture

À peine huit des 35 employés du parc travaillent encore aujourd’hui. La fermeture hivernale s’étire et se prolonge. Aucune reprise dans un proche avenir, même avec le déconfinement. Les parcs animaliers attendent une autorisation de réouverture, au mieux début juin.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le parc animalier des Pyrénées attire en général des centaines de visiteurs. C’est l’un des principaux sites touristiques de la région, mais cette année, confinement oblige, les allées sont désertes.   
Le parc animalier des Pyrénées attire en général des centaines de visiteurs. C’est l’un des principaux sites touristiques de la région, mais cette année, confinement oblige, les allées sont désertes.    (France 3)