VIDEO. Des ours polaires envahissent les zones habitées d’un archipel russe

Ce samedi 9 février, l'état d'urgence a été décrété à la Nouvelle-Zemble. L'archipel russe est confronté à la venue intempestive d’ours blancs près des villes. 

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une cinquantaine d'ours blancs se sont installés aux alentours des villes de la Nouvelle-Zemble, un archipel russe. Depuis décembre 2018, ces mammifères massifs alarment les habitants et les autorités qui craignent des problèmes de sécurité. Malgré les mesures prises, il a été impossible d'éloigner ces nouveaux arrivants, d'autant plus qu'il est strictement interdit de tuer cette espèce considérée comme "vulnérable" par les ONG."Ils attaquent les gens et pénètrent dans des immeubles (…). Les gens sont effrayés, ils ont peur de sortir de leur maison", s'alarme Alexandre Minaïev, adjoint au chef de l'administration de la Nouvelle-Zemble. 

Le réchauffement climatique en cause 

Malheureusement, les ours polaires ne côtoient pas les villes de leur plein gré. À cause de la fonte des glaces provoquée par le réchauffement climatique, ils peinent à trouver de la nourriture dans leur habitat naturel. Flairant les décharges, ils multiplient les allées et venues au cœur des villes.

Après avoir décrété l'état d'urgence ce samedi 9 février, les autorités ont fait appel aux scientifiques pour évacuer les ours sans leur porter atteinte. Mais beaucoup doutent du succès de l'opération. "Certains ours pourraient rester sur le rivage et ils seraient plus nombreux à chercher de la nourriture", s'inquiète Ivan Mizin, directeur-adjoint du Parc national "Russian Arctic".

Ce samedi 9 février, l\'état d\'urgence a été décrété à la Nouvelle-Zemble. L\'archipel russe est confronté à la venue intempestive d’ours blancs près des villes. 
Ce samedi 9 février, l'état d'urgence a été décrété à la Nouvelle-Zemble. L'archipel russe est confronté à la venue intempestive d’ours blancs près des villes.  (BRUT)