D'avril à juillet, attention aux attaques de rapaces

Les attaques de rapaces se multiplient au printemps. Plusieurs Savoyards en ont été victimes.

France 2

En Savoie, des buses attaquent des passants ou des joggeurs. Dominique Choquet a récemment était attaqué à deux reprises alors qu'il courait le long d'un bois. Bilan : deux profondes plaies au crâne. "La deuxième fois, je l'ai vu arriver alors je me suis baissé, j'ai esquivé le coup, mais elle m'a quand même griffé. Et elle est revenue ensuite à la charge. Elle voulait m'attaquer carrément de face donc là je me suis baissé, j'ai crié et elle s'est sauvée", explique Dominique Choquet.

D'avril à juillet

La buse, dite variable, plane sur tout le territoire français."80 centimètres d'envergure pour un poids d'un kilo à peu près. C'est le rapace le plus commun en France", explique au micro de France 2 Aurélien Berthelot, responsable animalier du parc de Courzieu. Les attaques, plutôt rares, se concentrent entre avril et juillet, pendant la nidification, période où les rapaces adultes protègent leurs oeufs, leurs petits, sur plus de 400 mètres à la ronde. Selon les experts, ces attaques de rapaces, un peu partout en France, sont appelées à se multiplier.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une buse de Harris, le même type d\'oiseau embauché par le Vatican pour protéger les colombes, le 9 avril 2014.
Une buse de Harris, le même type d'oiseau embauché par le Vatican pour protéger les colombes, le 9 avril 2014. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)