VIDEO. En Birmanie, une ONG veut éradiquer la rage d’ici 2030

La Birmanie s’est lancée le défi de vacciner tous les animaux errants contre la rage d’ici 2030. L’objectif est de lutter contre la grande mortalité de ces derniers, mais aussi des habitants qui se font mordre et infecter.

Voir la vidéo
BRUT

Environ 1000 personnes meurent de la rage chaque année en Birmanie. En cause, le très grand nombre de chiens et chats errants infectés par cette maladie. Pour résoudre ce problème, le pays souhaite faire vacciner 1 million de chiens et chats et éradiquer cette maladie d’ici 2030. Un grand projet mené conjointement par le gouvernement et l’ONG Four Paws. Son fondateur, Héli Dungler, témoigne : "La rage est encore un problème dans de nombreux pays d’Asie, et encore plus ici, en Birmanie. Nous devons donc mettre en place ce projet pour les animaux et aussi pour les humains, bien sûr." Entre mars et mai 2018, l’opération a été testée dans 516 villages du pays et plusieurs grandes villes. Durant cette période de test, les équipes de l’ONG, ainsi que certains habitants, ont vacciné près de 60 000 animaux. Une réussite.

Stopper l’abattage des animaux

Au delà de réduire la mortalité due à la rage, l’ONG et le gouvernement préviennent les meurtres des animaux potentiellement infectés. Le docteur Amir Khalil, chef du projet four Paws, précise : "À chaque fois que la rage apparait, les autorités de tuer tous les chiens avec de la strychnine ou par d’autres méthodes mais le résultat est toujours le même : beaucoup de chiens en paient le prix, des milliers, des milliers sont tués parfois sur une année par précaution contre la rage. Alors Four Paws est là pour arrêter ces abattages massifs de chiens dus la rage." Cependant, la tâche ne sera pas facile. Le pays compterait quelque 4 millions de chiens, dont 70 % errants…

VIDEO. En Birmanie, une ONG veut éradiquer la rage d’ici 2030
VIDEO. En Birmanie, une ONG veut éradiquer la rage d’ici 2030 (BRUT)