VIDÉO. Élevage intensif de poulets : l'association L214 publie une vidéo tournée chez Maître Coq

Le cofondateur et directeur des enquêtes de L214, Sébastien Arsac, a dénoncé, mardi sur France Bleu Loire Océan, le fait que l'éleveur essaie "de maintenir en vie" ces poulets "malades" jusqu'à l'abattage.

ASSOCIATION L214

L'association L214 a publié, dans la nuit de lundi 11 à mardi 12 juin, une nouvelle vidéo tournée dans un élevage industriel de poulets fournissant le groupe Maître Coq à Saint-Fulgent, en Vendée. En publiant cette nouvelle vidéo, l'association veut dénoncer les conditions de vie des animaux dans tous les élevages industriels, mais aussi une tromperie sur l'utilisation d'un antibiotique.

Des animaux entassés

La vidéo montre des animaux "entassés dans un bâtiment, sur une litière qui n'est jamais changée et devient irritante", explique le cofondateur et directeur des enquêtes de L214, sur France Bleu Loire Océan. Sébastien Arsac dénonce le fait que l'éleveur essaie "de maintenir en vie" ces poulets "malades" jusqu'à l'abattage. L'élevage de Saint-Fulgent sert "de lieu de formation pour des jeunes en BTS production animale", déclare-t-il.

L'utilisation du narasin, un antibiotique, a été fortement réduite aux États-Unis et le débat commence en Europe. "En Norvège, la filière s'est engagée à ne plus utiliser cet antibiotique qui provoque la résistance de certaines bactéries", explique, sur France Bleu Loire Océan, le cofondateur et directeur des enquêtes de L214. Dans l'élevage de Maître Coq, "les antibiotiques sont automatiques", poursuit Sébastien Arsac.

Un poulet à terre dans un élevage fournissant la marque Maître Coq.
Un poulet à terre dans un élevage fournissant la marque Maître Coq. (CAPTURE ECRAN DE LA VIDEO DE L214)