Tigre abattu à Paris : faut-il interdire les animaux dans les cirques ?

Un tigre de 200 kilos a été abattu vendredi 25 novembre en fin de journée en plein Paris. Il s'était enfui d'un cirque. Un événement qui relance le débat : faut-il interdire les animaux dans les cirques ?

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il est 18 heures hier, vendredi 24 novembre, quand une tigresse de 200 kilos s'échappe de sa cage. Impossible de la faire revenir ; le quartier est alors entièrement bouclé. La décision est prise, elle doit être abattue. Pour le propriétaire du cirque, cet événement est incompréhensible. "Cela fait 40 ans que je suis à Paris, je n'ai jamais eu l'ombre d'un problème avec les tigres." Tuer sa tigresse était la seule solution pour le propriétaire, car il n'avait pas le temps de l'anesthésier. "L'anesthésier aurait pris trop de temps. Avec l'affolement, le fauve risque de faire des dégâts, de tuer des personnes", explique-t-il.

L'alerte des associations animalistes

L'incident alerte les associations animalistes, qui interpellent les pouvoirs publics. Pour elles, les animaux n'ont pas leur place dans un cirque. "On dit qu'il faut regarder en amont ce qu'il se passe et on n'a pas le droit d'exploiter des animaux sauvages de cette manière", explique Christophe Marie, porte-parole de la fondation Brigitte Bardot. En France, près de 65 communes ont interdit les cirques à animaux sauvages, comme l'ont déjà fait 13 pays en Europe. La tendance est aujourd'hui à des cirques sans animaux, avec par exemple plus d'acrobates, pour un résultat tout aussi spectaculaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un tigre dans une cage du cirque Hermanos Cedeno, à Chimalhuacan (Mexique), le 7 juillet 2015.
Un tigre dans une cage du cirque Hermanos Cedeno, à Chimalhuacan (Mexique), le 7 juillet 2015. (RONALDO SCHEMIDT / AFP)