Cet article date de plus de trois ans.

Pêche : les dauphins victimes des filets

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pêche : les dauphins victimes des filets
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis plusieurs jours, l'ONG Sea Shepherd alerte sur la mort de dauphins pris dans les filets de pêche. Le week-end dernier, une trentaine de carcasses ont été retrouvées sur la côte Atlantique. 

Certains parlent d'ores et déjà d'hécatombe. En un week-end, une trentaine de carcasses de dauphins ont été recensées sur les côtes. Il y a quelques jours, Sea Shepherd mettait en ligne une vidéo censée être tournée au large de l'Île de Ré (Charente-Maritime). Selon l'ONG, les chalutiers qui pratiquent la pêche au pélagique tueraient entre 6 500 et 10 000 dauphins. Depuis janvier, 290 échouages ont été répertoriés par l'observatoire Pélagis à La Rochelle. Selon les scientifiques, au moins 70% de ces dauphins portent des traces de captures accidentelles. Un phénomène récurrent depuis une trentaine d'années.

Des méthodes qui ne passent pas

Ces pêches accidentelles, les marins en ont conscience et travaillent avec les scientifiques pour trouver des solutions. Seulement, les méthodes utilisées par Sea Shepherd et les conséquences sur les réseaux sociaux passent mal. "C'est comme si vous étiez sur l'autoroute en train de filmer, en attente de l'accident. Ce type a été traité de tous les noms. Même ses enfants ont été menacés", rapporte José Jouneau, président du comité régional des Pêches et des Élevages marins. Les ministres de l'Agriculture et de la Transition écologiques ont assuré que la France restait mobilisée pour limiter ces captures accidentelles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bien-être animal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.