Faune sauvage : Loïc Dombreval veut faire interdire la chasse à la marmotte, "jamais je n'aurais imaginé que certains s'en délectaient"

La chasse à la marmotte est une pratique marginale mais le rapporteur général de la loi contre la maltraitance animale  estime qu'"on ne peut pas continuer à tuer cet animal, même dans des proportions faibles".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une marmotte en Auvergne.  (JEREMIE FULLERINGER / MAXPPP)

Le député La République en marche des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval veut faire interdire la chasse à la marmotte en France, rapporte ce mercredi France Bleu Pays de Savoie."Jamais je n'aurais imaginé que certains s'en délectaient", s'étonne-t-il. 

Dans un courrier envoyé au préfet des Alpes-Maritimes le mercredi 1er septembre, Loïc Dombreval dénonce une "vieille chasse traditionnelle" qui n'a que pour "seul but de satisfaire une pratique gastronomique extrêmement marginale".

Une pratique marginale mais autorisée

"La marmotte est extrêmement populaire et sympathique, on ne peut pas continuer à tuer cet animal, même dans des proportions faibles", plaide le député.

Selon lui, les chasseurs sont en réalité "très peu" à manger de la marmotte. "Souvent, ils les laissent sur place pour être digérées par les rapaces qui rôdent dans zones montagneuses".

"Ce n'est pas un animal qui court vite ou se cache rapidement, ce n'est pas une chasse, c'est un amusement."

Loïc Dombreval

France Bleu Pays de Savoie

Loïc Dombreval a partagé le courrier qu'il a envoyé au préfet, sur son compte Twitter. Il y rappelle qu'il ne se prononce "en aucun cas contre l'abolition de la chasse en tant que telle, mais contre certaines de ses pratiques, qui semblent aux yeux de l'opinion publique appartenir à un autre temps". 

Le député demande également à la ministre de la transition écologique Barbara Pompili d'intervenir. "Le courrier est prêt", assure-t-il. 

L'ouverture de la saison de la chasse à la marmotte approche. Elle est autorisée pendant un mois, entre 12 septembre et le 11 novembre 2021 et soumise à certaines conditions, le déterrage est, par exemple, interdit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bien-être animal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.