Saône-et-Loire : un infiltré de L214 dénonce de la maltraitance animale dans un abattoir

Publié
Saône-et-Loire : un infiltré de L214 dénonce de la maltraitance animale dans un abattoir
Article rédigé par
B.Veran, X.Roman, N.Jouson - France 3
France Télévisions

Un infiltré de l'ONG L214, a dénoncé le 28 octobre, des faits de maltraitance animale dans un abattoir de Saône-et-Loire. Pendant quatre mois, ce membre de l'association de la lutte contre la maltraitance animale a réussi à se faire embaucher et a constaté de multiples infractions aux règles en vigueur.

Pendant quatre mois, un membre de l'association de défense contre la maltraitance animale, a filmé des actes horribles envers des animaux. Les faits ont eu lieu dans un abattoir du groupe Bigard, propriétaire entre autres de la marque Charal, l'association a été témoin d'abattage sans étourdissement de bêtes encore vivantes après avoir été égorgées.

L'ONG déplore le peu de contrôle vétérinaire

"Ces problèmes-là existent depuis des années. Les services vétérinaires sont conscients de toutes ces défaillances et pourtant, elles perdurent", dénonce Thomas Saidi, enquêteur L214, par visioconférence. L'enquêteur a pu également assister à des scènes de vaches abattues alors qu'elles étaient en gestation depuis plus de huit mois. Malgré la multitude de vidéos envoyées par l'association, depuis quelques années, celle-ci déplore le peu de condamnation face aux nombres d'infractions constatées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.