Cet article date de plus de trois ans.

Les tortues marines de Mayotte menacées par le braconnage

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
web_tortue_massacre_samitier_v1
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Les tortues marines de Mayotte sont menacées par les braconniers, qui revendent leur chair comestible au prix fort. L'association de protection de l'environnement Sea Shepherd compte bien lutter contre ce fléau. 

Des tortues marines massacrées, lardées de coups de couteau, égorgées... C'est le triste spectacle offert par les images capturées par l'association de défense de l'environnement Sea Shepherd, dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 juin. Ce sont là les méfaits des braconniers qui les traquent lorsqu'elles vont pondre leurs oeufs sur les plages. Leur viande est très appréciée à Mayotte. Une tortue marine peut aisément peser 150 kilos. "Quand on calcule, ça fait entre 5 et 15 euros le kilo : ça représente quand même beaucoup d'argent", explique Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France.

Renforcer les patrouilles sur les plages

Chacune de ces tortues réalise jusqu'à cinq pontes pendant la saison de reproduction. Les braconniers en profitent alors pour les tuer, d'autant plus que les patrouilles de surveillance sur les plages sont rares : à peine quelques nuits par an. "Six nuits sur une année, c'est très largement insuffisant", déplore Lamya Essemlali. "C'est la raison pour laquelle Sea Shepherd lance une mission cette année [...] et l'objectif c'est de patrouiller beaucoup plus efficacement sur les plages". À Mayotte, cinq espèces parmi les tortues en voie de disparition sont concernées, de la tortue verte, la plus courante, à la tortue imbriquée, qui est l'espèce la plus menacée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.