Des stimuli sonores vont être testés pour guider l'orque affaiblie dans la Seine vers la mer

La préfecture de Seine-Maritime a rappelé que l'animal n'avait pas "vocation à évoluer séparé de son groupe, ni dans des cours d'eau douce", et qu'il pourrait "être blessé ou malade".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une orque en Nouvelle-Zélande, le 14 juillet 2021. (MARTY MELVILLE / AFP)

Le temps est compté. Une orque en difficulté dans la Seine entre Rouen et Le Havre va être attirée vers la mer à l'aide de stimuli sonores, a annoncé vendredi 27 mai la préfecture de Seine-Maritime. Sur la base des propositions faites par un groupe d'experts et pour tenir compte de l'état de santé dégradé de l'animal, "la décision a été prise de privilégier une méthode d'intervention douce", a précisé la préfecture dans un communiqué.

Cette intervention consistera à assurer un suivi à distance de l'animal par un drone et à diffuser des sons émis par une population d'orques pour attirer et guider l'orque vers la mer, son milieu naturel.

Mercredi, la préfecture a confirmé la présence dans la Seine de cette "orque mâle, espèce protégée et sauvage" à l'état "très affaibli". La préfecture a rappelé que cet animal "n'a naturellement pas vocation à évoluer séparé de son groupe, ni dans des cours d'eau douce. Il pourrait être blessé ou malade." Appelant à "éviter tout rassemblement ou affluence à sa proximité" qui pourrait "mettre cet animal sauvage en danger mais surtout représente un risque pour les personnes", la préfecture a annoncé plusieurs mesures "afin que le cétacé ne soit pas approché".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bien-être animal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.