Cet article date de plus de trois ans.

Convaincu par l'association Peta, le styliste John Galliano renonce à la fourrure

Le directeur artistique de la Maison Margiela a annoncé, vendredi, à "Elle" qu'il renonçait à la fourrure pour ses créations.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le créateur John Galliano en décembre 2017 à Londres. (TRISTAN FEWINGS/BFC / GETTY IMAGES EUROPE)

Le bien-être animal, plus fort que la création. Après Gucci, Versace, Michael Kors ou encore H&M, Zara et Gap, c'est au tour de John Galliano de renoncer à utiliser la fourrure. Le directeur artistique de la Maison Margiela, l'a annoncé dans un entretien au magazine Elle publié vendredi 6 avril.

Le styliste était, jusqu'ici, adepte de la fourrure. C'est une rencontre avec l'association de défense des animaux, Peta, qui a changé la donne semble-t-il. John Galliano a eu une longue conversation avec un dirigeant de Peta qui a su le convaincre. "Ce sont des millions d'animaux qu'on fait naître dans des élevages complètement sordides pour les dépecer, pour les tuer, dans des conditions assez violentes, simplement pour décorer un vêtement", rappelle Isabelle Goetz, la porte-parole de l'association en France.

Plus personne n'achète de manteaux en fourrure.

Isabelle Goetz, porte-parole de Peta-France

à franceinfo

"Aujourd'hui, en 2018, on est quand même complètement capable de s'habiller sans fourrure, de créer des choses esthétiques sans fourrure", poursuit-elle.

Pas de répercussion sur la filière fourrure 

Le trophée est beau pour Peta, mais ces annonces du milieu de la mode ne semblent pas faire trembler les professionnels de la filière fourrure. "Nous ne sommes pas inquiets parce que ce nombre est très relatif, voire assez faible par rapport aux autres créateurs qui continuent à travailler la fourrure", assure Pierre-Philippe Frieh, le porte-parole de la Fédération française des métiers de la fourrure.  

Nous sommes toujours un peu déçus par ce genre de décision, même si c'est un effet d'annonce parce que la fourrure était quasi-inexistante chez les productions de monsieur Galliano.

Pierre-Philippe Frieh, porte-parole de la Fédération française des métiers de la fourrure

à franceinfo

"Donc, ce n'est pas du tout un déchirement pour lui, c'est vraiment un effet d'aubaine, et je pense d'ailleurs que c'est une erreur stratégique", conclut Pierre-Philippe Frieh. L'industrie de la fourrure pèse plus de 35 milliards d’euros et emploie plus d’un million de personnes dans le monde.

Bien-être animal : le couturier John Galliano annonce qu'il renonce à utiliser la fourre - un reportage de Sophie Auvigne
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bien-être animal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.