Les zoos doivent s’orienter "vers la préservation des espèces en voie d’extinction", plaide le président du Muséum national d’Histoire naturelle

La loi doit-elle s’emparer de l’avenir des espèces menacées ? Député et président du Muséum national d’Histoire naturelle, Bruno David est l’invité du 23 Heures du lundi 25 janvier.

franceinfo

Alors que l’Assemblée nationale s’apprête à examiner une proposition de loi sur le bien-être animal, le 23 Heures reçoit Bruno David, député et président du Muséum national d’Histoire naturelle. Pour lui, détenir en captivité des espèces en danger d'extinction est une manière de les protéger, “même si par certains aspects ça peut nous choquer”, explique-t-il. Alors que certaines espèces pourraient disparaître de leur espace naturel et ne plus subsister que dans les zoos, il estime que ceux-ci devraient s’orienter vers la préservation des espèces en voie d'extinction. 

“Préserver une diversité génétique”

“C’est notre devoir de le faire et c’est aussi notre devoir, particulièrement dans les zoos du muséum, de faire de la recherche sur ces animaux”, ajoute Bruno David. Ainsi, au zoo de Paris, il est possible d’observer des lions de l’Atlas, une sous-espèce qui a disparu dans la nature, à cause de la chasse. “C’est une manière de préserver une diversité génétique des espèces”, souligne-t-il.

Photo d\'illustration
Photo d'illustration (ISSOUF SANOGO / AFP)