Australie : le sauvetage compliqué de près de 200 cétacés

En Tasmanie, un Etat australien, une course contre la montre s'engage pour sauver près de 200 cétacés piégés dans une baie. Près d'un tiers ont péri lundi 21 septembre.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'image est bouleversante. En Tasmanie, un état australien, près de 300 baleines sont piégées dans une baie. L'eau est peu profonde, et les cétacés tentent de se débattre pour ne pas s'enliser et pouvoir respirer. Ce sont des globicéphales, appelés aussi dauphins pilotes.

Lundi 21 septembre, près d'un tiers ont péri. Les sauveteurs font le maximum pour essayer de remorquer un par un les animaux vers la haute-mer. "D'après ce que l'on sait, c'est un phénomène d'échouage naturel et il faut accepter que nous allons perdre beaucoup de baleines", regrette Kris Carlyon, biologiste du programme de conservation des espèces marines.

Un phénomène d'une ampleur rare

La Tasmanie est un lieu d'échouage fréquent pour les cétacés, mais un phénomène d'une telle ampleur impliquant plus de 200 globicéphales n'avait pas été observé depuis 10 ans. Ces échouages s'expliquent mal. Ils pourraient être causés par une désorientation ou une perturbation de leur sonar. Il suffit en tout cas qu'un animal se dirige trop près des côtes pour que le reste du groupe suive.

Le JT
Les autres sujets du JT
Groupe de dauphins dans les eaux de la réserve marine de l\'île Sainte-Croix dans la baie d\'Algoa en Afrique du Sud.
Groupe de dauphins dans les eaux de la réserve marine de l'île Sainte-Croix dans la baie d'Algoa en Afrique du Sud. (MARCO LONGARI / AFP)