Animaux : la SPA aux abois

À un mois des vacances d'été, les abandons d'animaux domestiques font un bond et les adoptions sont en recul depuis janvier. Les refuges sont saturés et les bénévoles lancent un cri d'alerte.

Voir la vidéo
France 3

Comme chaque année, à l'approche des vacances d'été, les abandons d'animaux se multiplient. "On a des abandons sauvages avec des animaux attachés au portail ou des chats déposés dans une cage ou alors des gens fixent un rendez-vous par téléphone et viennent amener l'animal", explique Claire Brissard, responsable du refuge de Chamarande (Essonne). Un afflux qui se prolongera jusque mi-août. Pour désengorger des box surchargés, la SPA a mis en place différentes stratégies. Aux bêtes qui ne trouvent jamais preneur par exemple, elle déniche des familles d'accueil. L’animal vit dans un foyer extérieur au refuge tout en restant à la charge de la SPA.

Essayer un chien, c'est possible

Autre formule : le chien à l'essai. Si on décide de garder l'animal, on peut le ramener au bout de quinze jours. "Comme ça, on est sûr que les gens ne maltraiteront pas l'animal et ne l'abandonneront pas à un arbre", indique Jocelyne Geoffrin, bénévole. En cas de consentement, il est possible de changer le nom de son nouveau compagnon. Depuis le début de l'année, les adoptions sont en chute de 15%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chien patiente dans une cage de la SPA de Gennevilliers en 2007. Image d\'illustration.
Un chien patiente dans une cage de la SPA de Gennevilliers en 2007. Image d'illustration. (MARTIN BUREAU / AFP)