À la découverte de la réserve naturelle de la Baie de Somme

C'est une des étapes clés sur la route migratoire de nombreuses espèces d'oiseaux. Les ornithologues y étudient notamment les conséquences du réchauffement climatique sur la faune.

FRANCE 2

Tout doit être prêt avant que le jour se lève. Il ne faut pas être vu mais entendu. À la réserve naturelle de la Baie de Somme, on enregistre et on diffuse au petit matin des cris de grive et des chants de merle ou de rouge-gorge pour attirer les oiseaux migrateurs dans des filets. C'est la période parfaite pour observer les comportements de ces grands voyageurs et de tracer leurs déplacements.

Les habitudes changent

Adrien Lepêtre, guide nature du parc du Marquenterre récupère ainsi les oiseaux, en faisant d'abord attention à leur sécurité. Ces animaux sont fragiles mais montrent une incroyable robustesse : un roitelet trouvé dans la réserve provient probablement de Scandinavie et vient de traverser environ 2 000 km, pour sa première migration. Ici, on voit quelque 300 espèces profiter du parc, et avec le réchauffement climatique, les habitudes de la faune ont bien changé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une aigrette garzette survole, le 5 juillet 2001, la \"héronnière\" du parc ornithologique du Marquenterre, en baie de Somme.
Une aigrette garzette survole, le 5 juillet 2001, la "héronnière" du parc ornithologique du Marquenterre, en baie de Somme. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)