Allemagne : pénurie de main-d'oeuvre et rappel des retraités

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 05/11/2013Durée : 00h41

Merci Guillaume. Pendant ce temps, en Allemagne, les négociations continuent pour la formation d'un gouvernement entre socio-démocrates et conservateurs. L'Allemagne connaît un phénomène inédit. Face à la reprise et au vieillissement de la population, la pénurie de main-d'oeuvre se fait sentir. De plus en plus d'entreprises rappellent des retraites, en particulier dans l'industrie.

Il connaît tous les secrets de fabrication. Chez Bosch, ce spécialiste des plastiques crée une visseuse électrique pour l'industrie auto. A 67 ans, dont 30 chez Bosch, ce retraité revient travailler 2 a 3 jours par semaine.

La technique, les relations humaines, c'est ce qui me passionne et que je retrouve.

Bosch rappelle souvent 1.500 seniors pour des CDD.

Quand le projet est fini, la collaboration aussi. C'est un gain de flexibilité.

Axel Kern touche un salaire horaire équivalent à celui qu'il avait. Après 3 ans de retraite, il n'a pas hésité.

Toute la semaine à ne rien faire, ça ne suffit pas.

Dans cette usine Daimler, on fabrique des moteurs de camionnette. Pour délocaliser en Russie, l'entreprise a fait appel à deux ex-salaries. Reinhold Reinert a 63 ans, Heinz Krimmer, 67. Ces mécanos coûtent moins cher qu'un programme de formation.

C'est bien quand un ancien dit à un jeune comment il faisait. Quand on vous demande de retravailler, c'est une motivation.

La population allemande vieillit et on manque de main-d'oeuvre qualifiée.

On a besoin de personnes compétentes pour des urgences, comme l'ouverture d'une usine, ou le développement d'un produit. allemandes font appel aux anciens. "Place aux vieux" devient une nouvelle réalité économique.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==