Allemagne : l'expérience des algues chauffantes

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 30/09/2013Durée : 00h40

Il n'attend plus qu'une décision, au sommet de l'Etat.

Les algues sont-elles l'avenir du chauffage central de nos maisons ou nos appartements ? C'est une expérimentation étonnante à Hambourg. Les parois de deux immeubles sont faites de panneaux de verre. A l'intérieur un liquide et des millions de micro-algues dont les bulles remontent à la surface.

Les passants interloques observent des murs révolutionnaires, un étrange liquide vert, des bulles de gaz qui montent à la surface. Sur cet immeuble d'habitation, les panneaux contiennent des algues. Le brassage est permanent et certains s'y voient déjà.

J'aimerais habiter la, c'est très reposant ces bulles.

Avec la lumière, les algues développent une réaction biochimique la photosynthèse.

La chaleur est produite sur les façades puis va vers cette centrale.

Une chaleur stockée puis redistribuée.

La chaleur est utilisée dans ce circuit de chauffage pour l'air et l'eau du bâtiment.

L'immeuble aux algues produit donc son propre chauffage. Chez Laura, le balcon ressemble a un aquarium avec des algues qui se reproduisent régulièrement.

Là, elles sont petites et la couleur est claire.

Conséquence : la facture est allégée.

On économise 1.000 euros par an car on ne paie plus de chauffage. De plus, le bâtiment est très bien isolé.

Pour préparer l'hiver, l'immeuble stocke même sous terre la chaleur produite pendant l'été et peut donc la réutiliser quelques mois plus tard.

C'est une réponse à une question que nous, architectes, nous sommes posée il y a 30 ans.

Les concepteurs récupèrent aussi les algues mortes et broyées pour en faire un complément alimentaire riche en minéraux : un marché prometteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==