Cet article date de plus de neuf ans.

Allemagne : Barack Obama à Berlin

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Barack Obama dans les pas de John Kennedy. Il est allé sur le site de l'ex-Mur de Berlin, porte de Brandebourg, pour un discours solennel. Il a appelé a réduire d'un tiers l'arsenal nucléaire.

Porte de Brandebourg, 6.000 invités attendent sous la chaleur. Barack Obama a choisi ce lieu symbolique, jadis un no man's land, traversé par le mur. C'est derrière un mur de verre, installe pour sa sécurité, qu'il lance un appel au désarmement nucléaire.

Nous pouvons assurer la sécurité de l'Amérique et de nos alliés, et maintenir une dissuasion stratégique forte et crédible, tout en réduisant d'un tiers nos arsenaux nucléaires stratégiques.

Il est sympathique, charismatique, mais je ne sais pas s'il est au niveau de Kennedy.

Le 22 juin 1963, des centaines de milliers de Berlinois acclament John Kennedy en pleine Guerre froide. Il y a ces quatre mots historiques.

lch bin ein Berliner.

"Je suis un Berlinois" : un geste de solidarité, que personne n'a oublie, et une plaque a même été posée. 1987, porte de Brandebourg, un autre président, Ronald Reagan, et une phrase, presque un ordre, destinée à Mikhäfl Gorbatchev.

Monsieur Gorbatchev, faites tomber ce mur.

Le mur tombera deux ans plus tard. Reagan demeure un héros pour de nombreux Allemands.

Barack Obama veut entrer dans l'Histoire en évoquant à Berlin, comme ses prédécesseurs, les thèmes de la paix et de la liberté. Les Allemands apprécieront, même si cette déclaration d'amour arrive un peu tard, car c'est le premier voyage en Allemage du président américain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.