Algérie : l'otage français toujours recherché

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 24/09/2014Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

L'ultimatum qui promettait son exécution a expiré à 21H hier. En Kabylie, plus de 2.000 militaires et policiers ont été mobilisés. Le massif du Djurdjura est quadrillé, mais la zone est difficile d'accès.

Des centaines de militaires algériens à la recherche de l'otage français dans le massif montagneux, une zone très grande, et difficile à explorer. Depuis la fin de l'ultimatum des ravisseurs hier soir, on n'a aucune nouvelle de l'otage Hervé Gourdel. Ce guide photographe de 55 ans, a été enlevé dimanche. Lundi, le groupe djihadiste qui le détient, menaçait de l'exécuter dans les 24h, si la France n'arrêtait pas ses frappes en Irak. Depuis, on n'a plus aucune nouvelle. Dans le village d'ATt Ouabane, où il aurait été enlevé, les habitants font part de leur surprise.

Ils n'entrent pas dans le village. Dans la forêt, il y a des terroristes.

La plupart des villageois pensent que le Français n'a pas été enlevé ici.

C'est arrivé à plus de 50 km d'ici. Il n'a jamais été là. On ne les pas vus. S'il était venu ici, on l'aurait vu. Impossible.

Les bergers l'auraient vu. Il a été pris à 30 ou 50 km d'ici.

La traque se poursuit dans les montagne de Kabylie. La France est en liaison permanente avec les autorités algériennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==