Air France : le coût de la grève

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 21/09/2014Durée : 00h30

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

C'est le plus long conflit à Air France depuis plus de 15 ans. Les pilotes entreront demain dans leur deuxième semaine de grève. Ils contestent le développement de Transavia, la filiale low-cost de la compagnie aérienne. Moins d'un vol sur deux devrait être assuré.

Septième jour de grève et toujours aussi peu d'activité dans les aérogares. Prendre un avion reste un casse-tête pour les passagers.

Mon vol a été annulé, je ne sais pas comment je vais rentrer.

Air France, je ne veux plus en entendre parler.

Les demandes sont nombreuses auprès du service clients car la semaine à venir s'annonce encore difficile.

Vos deux vols de demain sont annulés.

Vous avez reçu un message vous indiquant que le vol était annulé.

Annulations, reports, remboursements, des frais que la compagnie doit supporter. Chaque jour de grève coûte autour de 15 millions d'euros, ce qui fait car le mouvement est reconduit jusqu'à vendredi prochain. Ces pertes pourraient mettre en danger les bénéfices que la compagnie prévoyait de faire cette année. Les négociations entre les pilotes en grève et la Direction n'avancent Le désaccord porte sur la façon de développer Transavia, la filiale à bas coût d'Air France. Les pilotes redoutent que les emplois n'échappent au droit français.

Ce qui coince, c'est la constitution de cette société Transavia Europe, de droit visiblement portugais, qui viendrait depuis l'extérieur de la France piller nos emplois en s'attaquant au marché français.

Face au blocage, les grévistes demandent à être reçus par le Premier ministre. Le secrétaire d'Etat aux Transports en appelle, lui, à la fin du conflit. Demain, les pilotes attaquent leur 8e jour de grève.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==