Aide médicale d'Etat : à supprimer selon l'UMP ?

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 12/12/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Une série de 7 chiffres. Voilà le matricule que les policiers porterons à partir du 1er janvier. Devant et sur le brassard qui permettent à la population de les identifier. Un matricule assumé par le ministre de l'intérieur.

Les policiers savent mes valeurs et chaque gendrame portera ce.

M. Valls le sait : le matricule fâche les syndicats de policiers.

Pour retrouver un policier, pas besoin de matricule.

Pour les associations de lutte de contrôle contre le faciès, le matricule n'est pas la bonne réponse.

Même si un citoyen venait à donner le matricule ça reste parole contre parole.

Manuel Valls qui était à Calais, aujourd'hui. La ville doit faire face, depuis longtemps, à la présence de centaines d'immigrants clandestins qui cherchent à passer en Angleterre. Le ministre de l'intérieur a annoncé qu'une compagnie de CRS serait placée sous l'autorité du préfet et souhaite renégocier la coopération franco-britannique.

Et à propos d'immigration clandestine, l'UMP présentait ses propositions Elle préconise de supprimer l'AME, l'aide médicale d'Etat, qui permet aux sans-papiers de se faire soigner gratuitement.

Réduire l'immigration et décourager l'arrivée de clandestins, c'est l'une des idées fortes de l'UMP. Avec une mesure phare: la suppression de l'Aide médicale d'Etat.

Nous voulons réduire l'attractivité sociale de la France.

Créée en 2000 par Lionel Jospin, l'Aide médicale d'Etat permet aux immigrés en situation irrégulière En 2011, la droite avait imposé une franchise de 30 euros. Le gouvernement Ayrault l'a supprimée. L'an dernier, plus de 252.000 personnes ont bénéficié de l'AME pour un coût de 588 millions d'euros un coût multiplié par 6 en 10 ans.

Il n'y a pas de raison qu'il y ait une prime à l'immigration irrégulière. Je dénonce le chemin trop facile de.

On soigne les étrangers en situation irrégulière, pas simplement pour des raisons humanitaires, mais pour des raisons de santé publique. Sinon, s'agissant notamment de maladies infectieuses, non-soignés, ils vont être des agents qui vont répandre ces maladies.

Pour l'UMP, c'est une première.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==