Aéroport de Roissy : dans les coulisses

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 15/08/2013Durée : 00h40

Direction les coulisses de l'un des plus grands aéroports d'Europe. Le hub Roissy-Charles-de-Gaulle à Paris. Agents de nettoyage, douanes, médecins, hôtesses, c'est un lieu qui ne dort jamais.

Les passagers se pressent par milliers dans le haIl de Roissy. Certains embarquent direction les vacances, d'autres reviennent du bout du monde. A Roissy, toutes les 90 secondes, un avion atterrit ou décolle. Aurore, contrôleuse aérienne, veille sur ce manège.

On devine toutes ces lignes jaunes, l'axe de la route que le pilote doit suivre. On lui dit quel axe prendre, qui doit-il laisser passer. On est là pour avoir une vision globale.

Les contrôleurs aiguillent les avions du monde entier grâce à un langage codé. Sur leurs radars, les avions se transforment en chiffres. Et devant eux, ils prennent la forme de petits bleus. Un moyen de connaître en permanence leurs positions sur les pistes.

On continue à les suivre. C'est un chef d'orchestre qui vérifie que tout est fluide, que tout se passe bien.

Avant la phase d'atterrissage, les avions sont pris en charge par d'autres contrôleurs. Dans cette salle, pas de fenêtres, juste des écrans. Ces aiguilles.

On vérifie les trajectoires des avions pour les amener les uns derrière les autres sur chaque piste. 20 km avant l'atterrissage, on les aligne tous comme un toboggan.

La sécurité dans les airs, mais également au sol. La nuit, quand les voyageurs ont déserté les terminaux, Roissy se transforme en un immense chantier. La veille, une fissure a été repérée. Pour la réparer, les ouvriers n'ont que peu de temps.

On a plusieurs zones, on va mettre une heure à tout casser. Il faut que la qualité soit là à chaque fois, le mooindre matériau peut être dangereux pour les appareils.

Le souvenir de l'accident du Concorde n'est jamais loin. Le nettoyage est une opération très sérieuse. Astiquer le bitume, tondre des hectares de pelouse, une opération qui a son importance.

Je vais déclencher ces alarmes sur piste. Le radar va croire que quelque chose roule. Et là ça déclenche tout un processus. Il faut dégager toutes ces zones pour que tout aille bien.

Roissy est aussi la 1e frontière de France avec l'étranger. Des milliers de passagers passent la douane tous les jours; Certaines valises recèlent des marchandises interdites. Sébastien dévoile l'autre visage secret.

Voila, on va tomber sur un seul et même passager. Il n'est pas rare d'effectuer des saisies sur des passagers qui vont transporter 400 cartouches de cigarettes. Il y a aussi les contrefaçons. Autre chose, les animaux empaillés. C'est rare les gros calibres. Cela peut provenir d'un chasseur. Quelqu'un qui revient d'un safari.

Les objets seront détruits au bout de quelques mois. A Roissy, 60 millions d'euros de marchandises ont été saisis et n'ont jamais passé la frontière française.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==