Aéroport d'Orly : destination Caraïbes

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 22/07/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Notre enquête, ce soir, nous emmene au coeur d'une immense machine. L'aéroport d'Orly. En cette période dé grands départs, l'activité y est deux fois plus importante que d'habitude. Tous les détails comptent pour que l'horlogerie ne se dérègle pas. De la préparation du plan de vol par les pilotes à l'enregistrement des valises. Embarquement dans les coulisses, là où vous n'avez jamais accès.

Un décollage toutes les deux minutes, Orly ne respire pas en été.

Bienvenue à bord.

L'aérogare est pris d'assaut.

On y va.

Une course contre la montre pour partir à l'heure. Il est 9h du matin. Dans 2 heures, ces pilotes s'envolent pour la Guadeloupe avec 350 passagers à bord.

Les Antilles une météo mitigée, avec une température de 26 degrés.

Le vol est complet.

Les passagers partent avec beaucoup de bagages. Et là, on ne peut pas embarquer tous les bagages.

Les bagages prendront le vol suivant. Dans le haIl d'Orly, début des embouteillages, jusqu'à 110.000 personnes par jour, deux2 fois plus que d'ordinaire. Comme cette famille avec trois jeunes enfants.

Je ne serai plus stressée quand je serai dans l'avion.

Le carburant est livré sur le tarmac, les bagages aussi. Ils n'ont que quelques minutes pour charger 400 valises. Un travail de forçats.

C'est dur, il y a beaucoup de vols qui s'enchaînent. Bon, on arrive à le faire.

Il ne faut pas pleurer.

Un au-revoir fait couler des larmes.

Je me retiens pour ne pas pleurer.

Stacy, 9 ans, fait partie des dizaines d'enfants qui partent seuls en vacances. Ils embarquent en premier dans l'avion. Le chronomètre est lancé. L'heure du départ approche. Pour la chef d'escale, tout ne se passe pas comme prévu.

91 passagers manquants à 20 minutes du départ.

L'équipage pour le vol suivant Pour tenir ce rythme, la compagnie recrute 110 CDD supplémentaires. Ces pilotes s'envolent pour la Martinique.

8h15 le temps de vol. L'avion est complet.

Les passagers retardataires sont attendus de toute urgence.

350 personnes attendent les retardataires.

A cause de vous, on va partir en retard.

La chef d'escale est furieuse.

Tout le monde est déjà dans l'avion, in ne reste plus que vous.

Ce jour-la, le vol partira avec une heure de retard. En 5 heures, la compagnie a fait décoller 1 500 personnes vers le soleil.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==