Acide gras : les autorités américaines en colère

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 17/01/2014Durée : 00h45

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Coup de colère des autorités américaines qui demandent aux industriels de ne plus utiliser d'acides gras trans dans un délai de deux ans parce que c'est vraiment dangereux pour la santé. Cette substance, on la retrouve dans les pâtisseries ou viennoiseries vendues en supermarchés, les pâtes à tarte ou à pizza. Alors la France va-t-elle, elle aussi, s'engager dans cette voie.

Ils sont dans les gâteaux, les viennoiseries, les plats cuisinés ou les margarines. Les acides gras trans, ce sont les huiles et graisses végétales hydrogénées. Un processus industriel pour les solidifier. Résultat, les biscuits, restent moelleux plus longtemps. Les consommateurs sont de plus en plus attentifs à leur présence.

Je regarde les calories, les graisses, si c'est insaturé ou polysaturé.

Je ne fais pas très attention, mais s'ils en mangeaient tous les jours, je ferais attention.

Faire attention parce que altèrent le système cardio-vasculaire. Elles font grimper le mauvais cholestérol et baisser le bon. Pourtant comme le rappelle l'agence de l'alimentation, elles n'obéissent à aucune législation.

Dans la communauté européene, rien n'oblige les industriels à notifier l'absence ou la présence d'acide gras trans. Mais c'est un net avantage aux yeux du consommateur de signaler l'absence.

Ce cardiologue s'est spécialisé dans les acides gras trans. Ce patient s'est mal nourrit pendant des années. Le problème, c'est que les acides gras trans encrassent nos cellules. Leur trace ressort dans son bilan sanguin qui s'affiche sur l'écran. En rouge, on a mesuré ces mauvaises graisses, à l'origine des accidents Des années plus tard, les mauvaises graisses sont toujours présentes.

J'ai fait 2 infarctus, j'ai subi des angioplasties. Je mangeais mal parce que j'étais toujours à l'extérieur, je m'occupais du commercial.

Aux Etats-Unis, les autorités sanitaires ont demandé aux industriels de remplacer les graisses hydrogénées artificielles à partir du mois de janvier.

C'est bien qu'ils interdisent les graisses trans. Ils avaient exigé depuis 2006 que les industriels le signifient sur leurs produits, mais ils n'étaient pas obligés de les retirer. Ils sont passés à l'étape supérieure.

En France pour l'heure, la communauté scientifique est unanime sur le danger de ces acides gras trans. Mais rien n'est envisagé pour les interdire.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==