Cet article date de plus de trois ans.

2017 : Année noire pour les homosexuels en Tchétchénie

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
gay tchétchénie
Article rédigé par
France Télévisions

Pays où règne depuis toujours une homophobie latente, la Tchétchénie a connu cette année un très grave durcissement de ses mesures contre les homosexuels, instaurées par le président Ramzan Kadyrov.

En mars 2017, le journal indépendant russe Novaïa Gazeta révèle que les homosexuels tchétchènes seraient persécutés, arrêtés et détenus dans des prisons secrètes. « On les emmène dans ces prisons pour les torturer, pour les humilier, pour les violer, pour les forcer à dénoncer d’autres homosexuels », raconte Guillaume Mélanie, co-fondateur d’Urgence Homophobie.

Mais le président Kadyrov nie toutes ces accusations. En juillet 2017, il ira jusqu’à prétendre « qu’il n’y a pas de gays en Tchétchénie ».

Le communauté internationale se mobilise

En mai, Seb Dance, député européen britannique, adresse son soutien aux homosexuels de Tchétchénie en pleine session du parlement européen : « Je ne sais pas si quelqu’un est en train de regarder en Tchétchénie ou en Russie. Vous n’êtes pas le problème si vous êtes LGBTI. Vous n’êtes pas une maladie.  Ce sont les gens qui vous font ça qui sont le problème. Ce sont les personnes qui vous font ça qui sont le problème. Et c’est cette organisation, la communauté internationale qui sera là pour vous défendre. »

En parallèle, 3 associations LGBT françaises portent plainte pour "génocide" auprès de la Cour pénale internationale.

Et plusieurs associations sont créées notamment en France et au Canada pour accueillir des réfugiés tchétchènes.

En octobre, la communauté internationale s’est émue de l’histoire du jeune chanteur Zelimkhan Bakaev. Disparu depuis début août, il aurait été arrêté par les autorités tchétchènes et torturé à mort.

Fin décembre, Les Etats-Unis ont inscrit Ramzan Kadyrov sur leur liste noire du Magnitski Act. Accusé de graves violations des droits de l’homme, le président tchétchène a désormais interdiction de pénétrer sur le territoire américain, ou de faire des affaires avec un citoyen américian.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Accueil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.