Cet article date de plus de neuf ans.

14 juillet : "En attendant le défilé"

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

On poursuit notre série sur les préparatifs du 1.

Juillet. Les troupes terrestres sont basées à Satory où tout le dispositif se met en place. On a assiste à un moment exceptionnel : la répétition de la Garde républicaine et de sa fanfare sur les Champs-Elysées et en pleine nuit.

A la Garde républicaine, la journée en pleine nuit. Chacun sa méthode pour se réveiller.

A 2h du matin, ça me met en forme.

Là, on est un peu excités. Nous serons en forme.

Tout le monde se prépare pour la grande répétition du 1.

Juillet. Les chevaux sont bichonnés.

Fin de la manucure.

Pour motiver les troupes.

Récompense avant le travail.

A 3 heures du matin, c'est parti pour une longue traversée des rues de Paris. Cette fois, ce sont eux qu'on escorte, à pied ou à vélo. Leurs amis et leurs proches.

Magnifique ! Je suis fière.

Pour les Parisiens, un spectacle un peu irréel.

Cela a un côté magique. On voit ça et après on prend le RER! C'est une avant-première du 1.

Juillet. C'estjuste pour nous.

Arrivés à l'Arc de Triomphe, la Garde républicain descend les Champs-Elysées. Sur la place, les répétitions des animations musicales s'intensifient. Devant le gouverneur militaire de Paris. Chant des partisans.

Il reste à revoir certains positionnements.

Il faut prendre les distances, régler les alignements. C'est la chose la plus difficile à faire.

La répétition matinale se termine, la journée n'est pas finie. A Satory, en région parisienne.

Présentez sabres.

Les troupes terrestres sont en place. On commence dans quelques minutes, dernières consignes.

Levez bien le menton, on est fiers.

Dernières inspections avant le défilé.

On voit des défauts dans les diagonales. Regardez, si vous ne voyez pas les casquettes alignées, y aura un problème.

En tête de cortège, les troupes africaines et françaises de l'opération au Mali. Ils marchent en rythmé, rien n'échappe au général Bazin. Musique militaire Tout est millimétré. Tous doivent marcher à la même cadence : 120 pas la minute. Sauf pour la Légion étrangère : 88 pas.

Il faut faire marcher 5.000 personnes exactement au même pas. Balançant les bras dans le même temps, avec des armes inclinées, des officiers qui saluent en même temps. C'est pas commode.

A la pause, c'est le moment pour les troupes de débriefer.

Ce qui était impressionnant c'était de voir les légionnaires. Ça nous a mis la pression.

D'autres confient leurs astuces.

On jette un coup d'oeil discret pour savoir si on est bien aligne. On doit voirjuste la nuque de la personne devant soi.

Les troupes se préparent pour la grande répétition générale de demain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.