VIDEO. Hollande : "le rythme" des frappes en Syrie et en Irak "sera accéléré"

Le chef de l'Etat a annoncé, jeudi, une intensification de l'activité militaire française lors de ses vœux au corps diplomatique.

Voir la vidéo
FRANCE TELEVISIONS

Mis à jour le , publié le

"Le rythme" des frappes aériennes de la coalition internationale contre l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak "sera accéléré". François Hollande en a fait l'annonce, jeudi 21 janvier, lors de ses vœux au corps diplomatique. "Et la France y prend toute sa part", a assuré le chef de l'Etat depuis l'Elysée.

Pourparlers à la fin janvier pour une solution politique

Lancée à l'été 2014, la campagne aérienne a entraîné de premiers reculs de l'Etat islamique (EI) à Kobané, en Syrie, mais aussi Sinjar et dernièrement Ramadi, en Irak. Les frappes de la coalition se sont intensifiées depuis les attentats de Paris, en novembre, notamment sur les sites de production de pétrole, dont le trafic est l'une des principales sources de revenus pour les jihadistes.

Mercredi, les ministres de la Défense des sept pays les plus engagés dans la campagne aérienne de la coalition - Etats-Unis, France, Australie, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie et Pays-Bas - étaient réunis à Paris pour fixer leur stratégie commune. La Russie, accusée par les Occidentaux d'être en Syrie "sur la mauvaise voie stratégique", était cependant la grande absente de ce "conseil de guerre".

François Hollande sur le perron de l'Elysée (Paris) le 20 janier 2016.
François Hollande sur le perron de l'Elysée (Paris) le 20 janier 2016. (CITIZENSIDE / YANN KORBI / AFP)