Troc : le nouvel échange à la mode

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 30/05/2013Durée : 00h50

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Vigilance jaune mais attention aux débordements. Attention à la montée soudaine des eaux. L'alerte dure jusqu'à demain 13h.

Elise Lucet : Merci Isabelle. Effet de la crise, les Français se sont mis au troc. Il existe des sites mais aussi des rendez-vous, les "troc parties". On peut aussi proposer de partager son savoir, avec à la clé un bonus : des rencontres inattendues.

Ce soir là, à Montpellier, on ne parle pas d'argent ni de dépense mais de bonnes affaires.

Ah oui de bonnes affaires.

Vous allez dépenser de l'argent.

Non pas du tout, on va échanger nos habits.

Un seul mot à la bouche.

Zéro dépense aujourd'hui, que du plaisir.

Bienvenue dans le monde des trocs-parties. Chacun apporte les habits dont il veut se débarrasser.

Manteau noir contre petite robe d'été. Affaire presque conclue. Le troc pour les trouvailles mais aussi pour la convivialité.

On rencontre des filles qui peuvent devenir des amies, c'est sympa.

Tout peut s'échanger : électroménager, articles de cuisine et même des pinces à linge. Les sites de troc fleurissent avec la crise. Benjamin Augros a crée il y a 1 an et demi un site internet d'échange. Troquer c'est vieux comme le monde mais aujourd'hui il y a une dimension nouvelle.

C'est une véritable forme de recyclage, au lieu d'acheter de nouveaux produits, on valorise tout ce qu'on a déjà. Finalement, les Français reprennent le dessus sur la consommation.

Selon lui, chaque Français possède 2.000 euros d'affaires qu'il n'utilise pas. C'est presque le constat de cette mère de famille. Ses placards débordaient de vêtements qu'elle n'utilisait plus.

Je l'ai échangé contre une veste, un pull que je ne mettais plus.

L'impression d'avoir fait une bonne affaire a moindre coût. Aussitôt le colis reçu, Manuella fait des gaufres à sa fille.

Il ya des vêtements qu'on met peu.

Echange de vêtements ou de services. Bérénice était prof d'arts plastiques et le fait partager.

C'est une manière d'échanger carje n'ai pas les moyens.

Lui, donnera, à son tour, un cours de musique 5 élèves ce jour là pour un cours de langue.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==