Voile : Francis Joyon bat le record de traversée de l'Atlantique en solitaire… sans même le vouloir

Le navigateur cherchait simplement à ramener son bateau en Europe après une course transatlantique en équipe. Il l'a fait en battant de 49 minutes son propre record.

Le multicoque du navigateur français Francis Joyon à son arrivée à New York, le 4 juillet 2017, lors de la course The Bridge.
Le multicoque du navigateur français Francis Joyon à son arrivée à New York, le 4 juillet 2017, lors de la course The Bridge. (LOIC VENANCE / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

En général, une tentative de record à la voile se prépare minutieusement. Francis Joyon, lui, a battu son propre record de la traversée de l'Atlantique en solitaire sans l'avoir prévu. Il a bouclé son voyage en 5 jours, 2 heures et 7 minutes, mercredi 12 juillet, soit 49 minutes de moins que sa meilleure performance jusqu'ici, qui datait de 2013. Et ce alors qu'il était simplement parti pour ramener son bateau en Europe après une course en équipe.

Francis Joyon venait de prendre part à une course inédite, en équipage, entre quatre des plus grands multicoques du monde et le paquebot Queen Mary 2, The Bridge, ralliant Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) à New York. Il en avait pris la deuxième place, le 4 juillet. Il a alors décidé de faire seul le voyage du retour vers le port d'attache de son navire, La-Trinité-sur-Mer (Morbihan). "Histoire de découvrir ce bateau en solitaire que je ne connais pour le moment qu'en équipage", avait-il expliqué avant son départ.

Ne se préparant pas à une tentative de record, il a réalisé sa traversée sans l'aide d'un routage météo, et sans attendre une fenêtre météo favorable. "J'ai quitté New York dans la précipitation. Je n'ai même pas eu le temps de m'occuper du ravitaillement. J'ai juste pu acheter quelques oeufs et des bananes. Quant à la nourriture du bord, les gars avaient tout mangé durant la traversée de The Bridge", a-t-il raconté.

Il grille la politesse à un autre skipper

Francis Joyon a quitté New York jeudi et est arrivé mercredi à 3h37, heure française, à Cap Lizard, en Angleterre, le point de validation des records de traversées de l'Atlantique. Un observateur du World Sailing Speed Record Council, organisme d'homologation des records, avait été dépêché sur place.

En battant son propre record, Francis Joyon grille la politesse à Thomas Coville. Détenteur du record du tour du monde en solitaire, ce dernier a aussi participé à la course The Bridge, et va lui aussi traverser l'Atlantique en solitaire. Mais lui s'est réellement fixé comme objectif de battre le record, et attend une fenêtre météo idéale pour partir.