Alan Roura, 23 ans, le plus jeune marin de l'histoire du Vendée Globe

Dans une semaine, dimanche 6 novembre, 29 voiliers prendront le départ du Vendée Globe, le mythique tour du monde en solitaire. À la barre cette année, un Suisse : Alan Roura, le plus jeune skipper de l'histoire de la course.

Le skipper suisse Alan Roura, 23 ans, aux Sables d\'Olonne (Vendée), point de départ du Vendée Globe, le 15 octobre 2016.
Le skipper suisse Alan Roura, 23 ans, aux Sables d'Olonne (Vendée), point de départ du Vendée Globe, le 15 octobre 2016. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)
avatar
Jérôme ValfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Dimanche 6 novembre, Alan Roura entrera dans l'histoire. Celle du légendaire Vendée Globe, le tour du monde à la voile en solitaire, sans escales et sans assistance. Ce Suisse de 23 ans s'apprête à devenir le plus jeune marin de l'histoire de la course. Il prendra le départ aux Sables-d'Olonne (Vendée) sur l'un des 29 navires en compétition. Mais pas en touriste, loin de là : ce jeune skipper a déjà passé la moitié de sa vie sur l'eau.

Parti à l'âge de 8 ans avec ses parents pour un tour du monde à la voile, la croisière familiale s'est finalement achevée... onze ans plus tard, en 2012. Onze années passées sur toutes les mers de la planète, à travailler aux côtés de son père de port en port. Un CV qu'aucun autre marin ne peut présenter sur le Vendée Globe.

La mer, c'est là où j'ai grandi

Alan Roura

sur franceinfo, le 31 octobre 2016

"La mer est une liberté qu'on ne trouve pas forcément ailleurs, explique Alan Roura. Un endroit qui me permet de me ressourcer, de me poser les bonnes questions. En comparaison avec certains marins qui ont commencé à naviguer à 20 ou 30 ans, moi j'ai commencé alors que je n'étais qu'un minot."

L'un des plus vieux bateaux de la flotte

Tout s'est déroulé à vitesse grand V pour Alan Roura : une mini-transat en 2013, une Route du rhum en 2014, une transat Jacques Vabre en 2015. Le Vendée Globe est son plus grand défi : "C'est intense. On devra supporter des chaleurs incroyables au 'pot au noir'... puis se cailler les miches. On va passer du rire aux larmes. Il va y avoir de la casse, du sang, de tout... C'est un défi humain, moral, physique. C'est génial, il n'y a pas de mot pour décrire cette course."

Avec ses faux airs de Corto Maltese, la barbe en plus, Alan Roura a des allures de marin à l'ancienne. Il partira d'ailleurs sur un monocoque construit à la fin des années 1990... L'un des plus vieux de la flotte.

Le Vendée Globe prend le départ dimanche 6 novembre 2016 aux Sables d\'Olonne (Vendée).
Le Vendée Globe prend le départ dimanche 6 novembre 2016 aux Sables d'Olonne (Vendée). (VISACTU / source : Vendée Globe / image : NASA)