L'oreillette au cœur d'une polémique sur la route du Tour. Selon Thomas Vœckler, elle serait à l'origine des multiples chutes de coureurs sur l'étape du 6 juillet entre Epernay et Metz. Elles permettent aux directeurs sportifs d'exercer une pression permanente sur leurs hommes.

Plusieurs chutes se sont produites dans cette étape de 207,5 km. L'une d'elles, au 35e km, a jeté à terre notamment l'Allemand Andre Greipel, l'Espagnol Alejandro Valverde et le Néerlandais Robert Gesink.  Explications de Grégory Naboulet et Fabien Le Moal pour France 2.

 

Comme Fabian Cancellara, tous les coureurs du Tour de France sont équipés d'une oreillette pour rester en contact avec leur directeur sportif.
Comme Fabian Cancellara, tous les coureurs du Tour de France sont équipés d'une oreillette pour rester en contact avec leur directeur sportif. (BOGDAN CRISTEL / REUTERS)