Filmé et les images diffusées à travers le monde, l'événement avait fait sensation. Garrett McNamara, originaire de la côte nord de l'île d'Oahu, à Hawaï, réputée pour être la Mecque de la discipline, avait surfé une vague gigantesque au large d'une plage de Nazaré, au Portugal, en novembre 2011. Tracté par un jest-ski, il avait été lancé dans la face d'un mur d'eau estimé à 78 pieds, soit 23,8 mètres. Une performance qui lui vaut d'entrer au Livre Guinness des records, selon The Guardian (lien en anglais), vendredi 11 mai, pour la plus grosse vague jamais surfée.

Les images parlent d'elles-mêmes :

Ce jour-là, Garrett McNamara n'avait pourtant pas l'intention de surfer, après plusieurs chutes sérieuses sur de plus grosses houles sur le même spot. "Je ne voulais pas sortir de mon lit", avait raconté McNamara. Mais, devant l'insistance de ses amis, il s'était finalement décidé et "tout s'est mis en ordre comme il fallait". "J'ai su que c'était gros, mais je ne savais pas à quel point", avait-il déclaré. La plage de Praia do Norte, à Nazaré, située face à une fosse sous-marine, est réputée pour être l'un des endroits où l'on rencontre les plus grosses vagues du monde.

Evaluation de la vague

Le surfeur professionnel de 44 ans avait demandé à l'expert Sean Collins, fondateur du site Surfline, de se prononcer sur le fait qu'il s'agissait bien de la plus grosse vague surfée. Car l'évaluation de la taille des vagues est délicate. Ce dernier, depuis décédé, avait estimé la vague entre 85 et 90 pieds (entre 26 et 27,5 mètres).

Finalement, le record lui a été officiellement attribué après qu'il a remporté le Billabong XXL Big Wave Challenge. Les juges de ce trophée ont calculé la taille de la vague à partir de plusieurs photos comparée à la taille du surfeur.

McNamara, un spécialiste du "surf de gros", notamment sur le spot de Jaws, sur l'île de Maui, ravit le record à Mike Parson pour une vague à Cortes Bank. Ce spot est situé sur un plateau rocheux affleurant au niveau de la mer et situé à près de 200 kilomètres des côtes californiennes. Un endroit balayé par les houles du Pacifique auquel les surfeurs accèdent par bateau.