Tony Parker assure que sa blessure ne remet "pas en cause sa participation aux Jeux olympiques" de Londres. Le basketteur réclame tout de même 20 millions de dollars (15,9 millions d'euros) de dommages et intérêts à la discothèque new-yorkaise dans laquelle il a été blessé à l'œil, dans la nuit du mercredi 13 au jeudi 14 juin. Il aurait été la victime collatérale d'une rixe entre les chanteurs Chris Brown et Drake à propos de la pop star Rihanna.

Selon le New York Post qui a rapporté l'information jeudi 21 juin au soir, le meneur français des San Antonio Spurs reproche aux propriétaires du W.i.P. ("Work in Progress") d'avoir fait preuve de "négligence en permettant à l'entourage de Drake et à celui de Brown de se trouver dans la discothèque au même moment, sachant combien les tensions sont fortes" entre les deux artistes. 

Rihanna est "une source d'ennuis"

Le club aurait même "jeté de l'huile sur le feu" en servant de l'alcool aux deux camps, affirme l'avocat de Tony Parker, David Jaroslawicz. Pour ce dernier, Rihanna, "à l'instar d'Hélène de Troie, est connue pour être source d'ennuis".

De retour en France vendredi 15 juin, le joueur avait raconté être "tranquille avec des amis lorsqu'une baston a éclaté. Ils ont commencé à balancer des bouteilles partout. J'ai cherché à protéger ma copine et c'est moi qui ai tout pris. Avec Cut Killer [DJ français et ami de Parker], on avait le tee-shirt en sang."

"C'est la cornée qui est touchée, avait expliqué le sportif. Je ne peux rien faire pendant sept jours. Je porte une lentille thérapeutique et je mets des gouttes. J'ai eu de la chance, j'étais à deux doigts d'avoir des points de suture." Le W.i.P. a depuis été fermé par la police de New York.