Tennis : soupçons de trucage sur un match de l'Open d'Australie

Pinnacle Sports a suspendu les paris sur un match du tournoi de double mixte, dimanche,dont le volume était anormal. Les deux joueurs soutenus, par les parieurs, l'ont facilement emporté.

L'ombre du tennisman luxembourgeois Gilles Muller lors d'un match de l'Open d'Australie, à Melbourne, le 21 janvier 2016.
L'ombre du tennisman luxembourgeois Gilles Muller lors d'un match de l'Open d'Australie, à Melbourne, le 21 janvier 2016. (JASON O'BRIEN / REUTERS)

Mis à jour le , publié le

Alors que la première semaine de l'Open d'Australie de tennis a été, en partie, éclipsée par une enquête révélant des soupçons de matchs truqués, le site de paris sportifs Pinnacle Sports a suspendu les mises sur une rencontre du tournoi, dimanche 24 janvier, car les mises étaient suspectes, rapporte le New York Times.

Les soupçons du site portent sur une rencontre du premier tour du tournoi de double mixte, qui opposait Lara Arruabarrena et David Marrero à Andrea Hlavackova et Lukasz Kubot. Sur le site Betfair, qui n'a pas suspendu les paris, plus de 25 000 dollars ont été misés sur ce match sans grand intérêt, alors que trois autres doubles mixtes, qui se déroulaient simultanément, ont attiré, au total, moins de 2 000 dollars.

Un joueur visé assure qu'il était blessé au genou

"Nous avons vu un petit nombre de parieurs placer une importante somme d'argent", a expliqué un responsable de Pinnacle Sports pour justifier la suspension des paris à treize heures du coup d'envoi. D'autant plus suspect que la majorité des parieurs avaient placé leur mise sur le même duo, Hlavackova et Kubot.

Et ils avaient vu juste : le duo s'est imposé très facilement, 6-0, 6-3, après un match catastrophique de leur adversaire espagnol David Marrero, comme l'explique le New York Times (en anglais) dans un compte rendu du match.

Le joueur espagnol assure qu'il était blessé au genou, et a rejeté les accusations de trucage. La Fédération internationale de tennis a assuré ne pas avoir eu vent d'une activité suspecte au sujet de ce match, et la Tennis Integrity Unit, chargée de lutter contre les matchs truqués, n'a pas livré de commentaire au sujet de ce match.