Gaël Monfils est un habitué des matchs marathons. Le Français en a de nouveau fait la démonstration, lundi 28 mai, à Roland-Garros. Invité sur le tournoi, faute d'un classement suffisamment élevé, il a créé la première grosse surprise de cette édition 2013. Il a écarté au premier tour le numéro six mondial, le Tchèque Tomas Berdych. Il s'est imposé 7-6 6-4 6-7 6-7 7-5 sur un court central qu'il a fait vibrer durant quatre heures.

"C'était un match très compliqué", a commenté Gaël Monfils, juste après sa victoire. "Je me suis battu. J'ai cru en moi jusqu'au bout, vraiment jusqu'au dernier point. Vous m'avez poussé. Et vraiment, à chaque fois, c'est magique, ici", a-t-il ajouté, sous les applaudissements du public parisien.

Le numéro un français, Jo-Wilfried Tsonga, a lui passé sans encombre le premier tour. Une victoire en trois sets (6-2 6-2 6-3) face au modeste Slovène Aljaz Bedene, 80e mondial. Grandissime favori, Rafael Nadal a en revanche tremblé dès son entrée en lice. Le septuple vainqueur a remporté sa 53e victoire en 54 matchs à Paris, mais a perdu pour la première fois de sa carrière le premier set dans un premier tour d'un tournoi du Grand Chelem, face à l'Allemand Daniel Brands.

Le Français Gaël Monfils exulte après sa victoire face au Tchèque Tomas Berdych, lundi 27 mai 2013 à Roland-Garros (Paris).
Le Français Gaël Monfils exulte après sa victoire face au Tchèque Tomas Berdych, lundi 27 mai 2013 à Roland-Garros (Paris). (MIGUEL MEDINA / AFP)