Sébastien Ogier a trouvé à qui parler

Sébastien Ogier, champion du monde des rallyes sortant n'a pas la tâche facile en ce début de rallye de Monte Carlo. Il a bien du mal à distancer le britannique Kris Meeke.

(Sébastien Ogier, au volant de la Volkswagen, sur les routes du rallye de Monte Carlo © ACM / Jo LILLINI)
Radio France

Mis à jour le
publié le

La bagarre a commencé sur les routes glacées des Alpes-de-Haute-Provence. Par -3 degrés ce jeudi soir, le gratin du rallye s’est affronté. Sébastien Ogier remporte la première spéciale. "J’aurais pu aller plus vite" dira le triple champion du monde en titre alors qu’il avait déjà 11 secondes d’avance sur son partenaire chez Volkswagen, le finlandais Jari-Matti Latvala, double-vice-champion du monde en titre. Le belge Thierry Neuville au volant de sa nouvelle Hyundaï est à la peine. Mais le local de l’étape, a peut être enfin trouvé à qui parler en la personne du britannique Kris Meeke. Le pilote Citroën a terminé deuxième de l’ES1 (épreuve spéciale numéro 1) avant de s’imposer de 11 secondes dans la seconde. 

Et la deuxième journée, ce vendredi, a commencé sur le même rythme. Alors que tout le monde voyait encore Ogier partir seul en tête, la 84 ième édition du rallye de Monte Carlo pourrait nous offrir un joli et trop rare suspens. Le face à face a continué sur les mêmes bases dans les ES 3 et 4. Les deux pilotes se rendent coup pour coup spéciale après spéciale, jusqu'à l'ES 7. Cela pourrait bien être le duel inattendu du wek-end.

 

ES1

Ogier en tête à 4"1 devant Meeke

ES2

Meeke en tête à 11"0 devant Ogier

ES3

Ogier en tête à 0"9 devant Meeke

ES4

Meeke en tête à 0"7 devant Ogier

ES 5

Ogier en tête à 8"2 devant Meeke (3e)

ES 6

Ogier en tête à 3,5 sec devant Meeke

ES 7

Meeke en tête à 3"7 devant Ogier (3e)

ES 8

Ogier en tête à 9"5 devant Meeke

Le protégé de Colin MacRae

Kris Meerke n’est pas le plus connu du circuit des rallyes.  Et pourtant, c’est est le pilote le plus expérimenté. Il a débuté le championnat du monde des rallyes en 2002, six ans avant Sébastien Ogier. Après avoir pris le départ de 66 rallyes, il a du attendre 2015 pour remporter son premier trophée : le rallye d’Argentine, l’un des rares qu’Ogier a laissé à la concurrence.

Après une longue traversée du désert, la carrière du pilote britannique (protégé de l’ancien champion du monde Colin MacRae) a été relancée en 2013 grâce à la confiance que le responsable de Citroën, Yves Matton, lui témoigne. Son style est rapide et nerveux. Il est d’ailleurs pas le plus connu.

Et pourtant, c’est l'un des pilotes les plus expérimentés. Kris Meerke a débuté le championnat du monde des rallyes en 2002, six ans avant Sébastien Ogier. Après avoir pris le départ de soixante-six rallyes, il a du attendre 2015 pour remporter son premier trophée : le rallye d’Argentine, l’un des rares qu’Ogier a laissé à la concurrence.

Après une longue traversée du désert, la carrière du pilote britannique (protégé de l’ancien champion du monde Colin MacRae) a été relancée en 2013 grâce à la confiance que le responsable de Citroën, Yves Matton, lui témoigne. Son style est rapide et nerveux. Il est d’ailleurs connu pour ses sorties de routes spectaculaires.