VIDEO. Un rugbyman gallois met la main dans la cage aux lions... et s'en mord les doigts

Scott Baldwin, qui visitait un zoo avec ses coéquipiers de l'équipe des Ospreys en Afrique du Sud, s'en tire avec quelques points de suture. Il ratera un match à cause de sa mauvaise idée.

Un lion dans le parc national de Kruger, en Afrique du Sud, le 1er décembre 2016.
Un lion dans le parc national de Kruger, en Afrique du Sud, le 1er décembre 2016. (PATRICE CORREIA / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Certaines leçons semblent évidentes, mais on n'a jamais fini de les répéter. Par exemple, un lion n'est pas un gros chat, et on ne met donc pas sa main dans la cage au lion. Le rugbyman gallois Scott Baldwin l'a appris à ses dépens, vendredi 29 septembre : l'animal qu'il caressait l'a mordu, alors qu'il visitait un zoo à Bloemfontein, en Afrique du Sud. Blessé à la main, il n'en gardera pas de séquelles graves. Un de ses coéquipiers a posté une vidéo (où l'on ne voit pas une goutte de sang) du moment fatidique.

Le joueur s'est excusé auprès des supporters

Scott Baldwin s'en est tiré avec "quelques points de suture", rassure le site Wales Online (en anglais), qui explique qu'il ratera tout de même le prochain match de son club, les Ospreys, situé à Swansea (pays de Galles, Royaume-Uni). "Ma main est en voie de guérison, heureusement", a rassuré le joueur sur Twitter, samedi. Il a fait son mea culpa "Désolé à tous les fans des Ospreys pour vous avoir laissé tomber ainsi que l'équipe, en ratant le match à cause de cette morsure". Il avance aussi une explication toute personnelle à cette attaque : il avait d'abord caressé la femelle du lion qui l'a mordu.

Sans lui, son équipe s'est inclinée 44 à 25 contre les Cheetahs sud-africains. Après le match, son coach s'est moqué de son joueur : "Quand vous passez la main à travers une grille et qu'il y a un lion derrière, vous pouvez vous attendre à être mordu. Il a été averti plusieurs fois, donc c'est assez stupide de la part de Scott. Il est plutôt chanceux."