VIDEO. "Macarena", regard de tueur, petits pas : au rugby, les buteurs sont souvent bourrés de tics

Le Gallois Dan Biggar se livre à une véritable petite danse avant de taper dans le ballon. Mais, aussi bizarre qu'elle paraisse, cette routine a un objectif : se concentrer.

Voir la vidéo
MARIE-VIOLETTE BERNARD / FRANCEINFO
logo
Marie-Violette BernardFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

On la surnomme "la Macarena", voire "la Biggarena". Le demi d'ouverture du pays de Galles, Dan Biggar, se livre à une curieuse petite danse avant de taper dans le ballon ovale. Ce rituel est si étrange qu'il a déjà été moqué par un rugbyman sud-africain, note 20 Minutes. Mais il pourrait bien permettre au XV du poireau d'engranger des points face aux Bleus, samedi 18 mars, à l'occasion du dernier match du Tournoi des six nations.

Des routines "pré-performance"

Les tics des buteurs leur servent en effet à se concentrer avant de frapper dans le ballon. Ces routines "pré-performance" les aident à faire abstraction des cris des spectateurs et de la pression. Certains gestes, comme les petits pas de l'Irlandais Jonathan Sexton, leur permettent également de mieux contrôler leurs courses d'élan. 

Dan Biggar n'est ainsi pas le seul buteur à avoir des manies. Certains ont des rituels minimalistes : Leigh Halfpenny remonte un peu son short, Camille Lopez se balance d'un pied sur l'autre. D'autres semblent presque avoir des troubles obsessionnels compulsifs. L'Anglais Owen Farrell adopte ainsi un regard de tueur, quand l'Italien Carlo Canna lève les bras devant lui avant chaque frappe.

Le Gallois Dan Biggar se prépare à taper une pénalité contre la France, lors d\'un match à Cardiff (Royaume-Uni), le 26 février 2016.
Le Gallois Dan Biggar se prépare à taper une pénalité contre la France, lors d'un match à Cardiff (Royaume-Uni), le 26 février 2016. (KIERAN MCMANUS / BACKPAGE IMAGES LTD / AFP)