Raymond Kopa : le football en deuil

Raymond Kopa a inspiré et donné envie à de nombreux jeunes footballeurs. Depuis ce vendredi matin et l'annonce de son décès, les réactions et les hommages se multiplient. François Hollande a salué une légende du football. 

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Impossible d'évoquer Kopa sans parler d'Hidalgo. Les deux hommes ont joué ensemble à Reims et sont restés amis juqu'à aujourd'hui. L'ancien milieu de terrain se souvient d'un footballeur hors du commun. "Raymond Kopa était quelqu'un qui avait un nom magique. Partout où il allait, on le reconnaissait. Mais il n'a pas essayé d'exploiter cela, d'en faire trop. C'etait également un coeur d'or".

"Quand je m'amusais au foot, j'étais Raymond Kopa fatalement"

En 1958, Raymond Kopa est meilleur joueur, Just Fontaine meilleur buteur de la Coupe du Monde en Suède. Avec Roger Piantoni, les deux footballeurs formaient un trio d'attaquants qui a marqué l'histoire de l'Equipe de France. "Piantoni était gaucher, il avait un tir formidable. Il faisait des passes décisives. Raymond dribblait tout le monde et donnait une passe. Et moi je marquais des buts. Donc on était vraiment très complémentaires tous les trois". Alain Giresse fait partie de la génération suivante. Celle des Platini et des Tigana. Il se souvient aujourd'hui d'un homme généreux, et surtout du héros de son enfance. "Un jour, ma grand-mère m'a dit : on va lui écrire. On lui a donc écrit au Stade de Reims pour demander un autographe. Et il m'a envoyé une carte postale signée où il a écrit : toute ma sympathie. J'avais 8 ans et je l'ai toujours conservé. Elle est dans ma table de chevet".

Le JT
Les autres sujets du JT
Raymond Kopa, le 8 mai 1973, lors d\'un match de vétérans à Reims.
Raymond Kopa, le 8 mai 1973, lors d'un match de vétérans à Reims. (GEORGES BENDRIHEM / AFP)