Natation : Yannick Agnel reviendrait s'entraîner en France

Le champion olympique et du monde sur 200 m nage libre a décidé de quitter les Etats-Unis, où il s'entraînait depuis un an et demi, pour Mulhouse, révèle "L'Equipe".

Yannick Agnel triomphe sur 200 m nage libre, le 30 juillet 2013, à Barcelone (Espagne), lors des championnats du monde de natation.
Yannick Agnel triomphe sur 200 m nage libre, le 30 juillet 2013, à Barcelone (Espagne), lors des championnats du monde de natation. (MICHAEL DALDER / REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après des championnats d'Europe en demi-teinte, Yannick Agnel a pris le taureau par les cornes. Le nageur de 22 ans a décidé de quitter les Etats-Unis, où il s'entraînait depuis un an et demi, pour rentrer en France au sein du club de Mulhouse. L'Equipe (article payant) l'annonce mardi 16 septembre.

Yannick Agnel quitte son coach, l'Américain Bob Bowman, et sa structure d'entraînement de Baltimore. Il va rejoindre le club alsacien où il est déjà licencié et où il devrait retrouver l'entraîneur Lionel Horter, qui a démissionné de ses fonctions de directeur technique national à la Fédération française de natation, précise le quotidien sportif.

"J'ai une année de travail acharnée sur le dos"

"Je le soutiens à 100% dans sa démarche. Lionel [Horter] est un entraîneur de classe mondiale et Yannick progressera sous sa coupe", déclare Bob Bowman dans L'Equipe. "Mon but est d'aider Yannick à réussir, peu importe où il s'entraîne", précise le mentor du légendaire Michael Phelps.

Parti s'entraîner aux Etats-Unis, le champion olympique et du monde sur 200 m nage libre a été en souffrance lors de l'Euro de Berlin, fin août, où il est tout de même parvenu à arracher le bronze sur sa distance fétiche. 

"Dans la tête comme dans les jambes, ce n'est pas évident en ce moment. J'ai une année de travail acharnée sur le dos", avait-il alors confié. Il avait ajouté qu'il n'avait jamais travaillé aussi intensément depuis son installation aux Etats-Unis au printemps 2013. Il venait de rompre brutalement et avec fracas avec son entraîneur de toujours à Nice, Fabrice Pellerin. A Baltimore, il a découvert les méthodes à l'américaine avec, en prime, un énorme travail de musculation encore jamais accompli.