Bordeaux : ils "nagent" sur le miroir d'eau pour dénoncer le manque de piscines dans la métropole en raison de travaux

Les nageurs réclament l'ouverture de bassins provisoires équipés de vestiaires.

Séance de natation sur le miroir d\'eau ce samedi matin à Bordeaux.
Séance de natation sur le miroir d'eau ce samedi matin à Bordeaux. (Chloé Gandolfo / Radio France)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

C'est l'une des images insolites du week-end : à Bordeaux, en Gironde, une vingtaine de nageurs, en bonnet et slip de bain, ont rampé sur le miroir d'eau du centre-ville pour dénoncer le manque de piscines ouvertes dans la métropole et l'absence de mise en place de bassins provisoires, rapporte France Bleu Gironde.

Plusieurs structures dédiées à la natation autour de Bordeaux sont en effet fermées pour plusieurs mois.

Des bassins saturés

La piscine du campus universitaire de Talence, par exemple, sera fermée jusqu'en octobre 2018, au lieu de septembre 2017. Une très mauvaise nouvelle pour les milliers de personnes qui s'y entraînent.

Les nageurs du Bordeaux Etudiants Club vont devoir se reporter vers d'autres bassins de la métropole bordelaise ouverts au public. Problème: ils sont déjà saturés.

Les nageurs réclament des bassins provisoires

Il faut dire que la métropole bordelaise a été frappée par une série de fermetures ces derniers mois. La piscine de Cenon était inaccessible jusqu'à mi-avril. La piscine de Galin, dans le quartier de la Benauge, est à son tour fermée jusqu'en 2019, pour des travaux de désamiantage. Et celle du Grand Parc va fermer dans quelques semaines pour une durée indéterminée afin de réhabiliter les bassins, selon la mairie.

Pendant ces travaux, les nageurs réclament l'ouverture de bassins provisoires équipés de vestiaires. Une revendication qui valait bien de "nager", samedi 17 juin, dans moins de 5 centimètres de profondeur sur le miroir d'eau à Bordeaux.