L'important c'est de participer : le paracanoë

France Info s’intéresse aux disciplines sportives qui feront leur entrée aux jeux olympiques et paralympiques de Rio en 2016. Parmi elles, le Paracanoë.

(© FFCK)
Radio France

Mis à jour le
publié le

En fait de Paracanoë, il serait plus propre de parler de parakayak, mais le comité paralympique a préféré le terme anglais de paracanoë… et ça ressemble vraiment beaucoup au kayak "valide" classique. Une fois sur l’eau, pas de différence … au départ, des athlètes, dans des bateaux…

Agnès Lacheux a commencé le kayak à l'école, à 12 ans. Elle se prépare aujourd'hui pour partir à Rio, pour disputer les premières épreuves de Paracanoë.

Agnès Lacheux :''J'adore ça, je prends un plaisir énorme. Quand on est sur l'eau on est dans un autre monde"
--'--
--'--

Et si Agnès Richeux va à Rio, ce ne sera pas pour faire de la figuration!

Agnès Lacheux:''Si je vais au jeu, c'est que j'ai des chances de gagner. L'objectif, c'est la médaille!"
--'--
--'--

La France a énormément contribué au développement international de la discipline, en organisant il y a près de 10 ans, les premières compétitions spécifiques.

Jean-Christophe Gonneaud, directeur technique national  attend beaucoup de ces premiers JO.

Jean-Christophe Gonneaud:"On espère faire connaitre notre activité. On travaille pour rendre les clubs accessibles"
--'--
--'--

Les épreuves auront lieu dans un site exceptionnel, le Lagoa de Freitas le 9 septembre prochain.

C’est une lagune protégée des vagues de l’océan par un cordon dunaire… de magnifiques images en perspective !