Tokyo organisera les Jeux olympiques en 2020

La capitale japonaise a été préférée à Madrid et Istanbul par les membres du Comité international olympique, réunis à Buenos Aires, samedi.

Des touristes japonais en visite en Turquie célèbre l'attribution de l'organisation des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, le 7 septmbre 2013.
Des touristes japonais en visite en Turquie célèbre l'attribution de l'organisation des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, le 7 septmbre 2013. (MURAD SEZER / REUTERS)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils ont choisi Tokyo. Les membres du Comité international olympique (CIO) ont élu la capitale japonaise ville hôte des Jeux olympiques d'été de 2020. Ils ont préféré la ville nippone, à la turque Istanbul et Madrid l'espagnole, éliminée au premier tour, samedi 7 septembre, à Buenos Aires (Argentine). La capitale japonaise, arrivée en tête au premier tour, a devancé Istanbul lors de l'ultime scrutin avec 60 voix contre 36. 

Au moment de l'annonce du choix par le président du CIO Jacques Rogge, la délégation japonaise, Premier ministre compris, s'est congratulée, chaque membre agitant son petit drapeau. La capitale japonaise a déjà accueilli les Jeux en 1964, et organisera un autre grand évènement sportif, le Mondial de rugby, en 2019.

Tokyo organisateur des JO 2020 : le moment de l'annonce.
Tokyo organisateur des JO 2020 : le moment de l'annonce.

Avant le vote, les promoteurs des trois projets se sont succédés à la tribune pour un dernier grand oral. Face à la centaine de membres du CIO, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a assuré que "Fukushima n'a jamais causé et ne causera jamais de dégâts à Tokyo". "Certains peuvent avoir des inquiétudes au sujet de Fukushima mais permettez-moi de vous assurer que la situation est sous contrôle", a déclaré le chef du gouvernement nippon.

Des Japonais rassemblés à Tokyo (Japon) fêtent l'attribution des Jeux olympiques 2020 à la capitale japonaise, le 8 septembre 2013.
Des Japonais rassemblés à Tokyo (Japon) fêtent l'attribution des Jeux olympiques 2020 à la capitale japonaise, le 8 septembre 2013. (KAZUHIRO NOGI / AFP)

Un résultat qui fait les affaires de Paris 2024

Côté Istanbul, c'est la soupe à la grimace. C'est la cinquième fois que la métropole turque échoue dans le processus de désignation, un record. 

Des Turcs sous le choc après l'annonce de la défaite de la candidature d'Istanbul pour les Jeux Olympiques 2020, le 7 septembre 2013 à Istanbul (Turquie).
Des Turcs sous le choc après l'annonce de la défaite de la candidature d'Istanbul pour les Jeux Olympiques 2020, le 7 septembre 2013 à Istanbul (Turquie). (MURAD SEZER / REUTERS)

Les malheurs d'Istanbul, et surtout de Madrid, éliminée au premier tour, pourraient faire le bonheur de l'Olympisme français. Le choix de ses deux villes, très proches de la France, n'aurait laissé aucune chance à une candidature française pour 2024.

"C'est clair, on souhaiterait une victoire de Tokyo", confiait le président du Comité français du sport olympique, Bernard Lapasset à 20minutes.fr il y a quelques jours. La France a deux ans pour prendre une décision : les dossiers de candidature pour 2024 seront déposés en 2015.

Voir la vidéo