Trois mois après la fin des compétitions, les installations mirobolantes des Jeux olympiques d'hiver à Sotchi en Russie sont, pour la majeure partie, laissées à l'abandon. Des dizaines de milliards de roubles ont été dépensés pour des aménagements et des infrastructures gigantesques : routes, aéroport, pistes skiables et surtout de nombreux hôtels. Depuis la fin février, le village des athlètes est un terrain vague qui se cherche un avenir.

Des installations sportives fermées rouillent alors qu'une partie devait être démantelée et installée ailleurs. La reconversion était vraiment un projet illusoire, juge une journaliste locale. Les 30 000 chambres d'hôtel n'ont aucun client en ce début de mai 2014. La plage de sable, une des plus belles de Russie, est dénaturée avec un muret sur toute la longueur, et la mer est impropre à la baignade. Des déchets pourrissent et révoltent les écologistes de la région.

Le site pour le Grand Prix de Sotchi (Russie), le 24 février 2014.
Le site pour le Grand Prix de Sotchi (Russie), le 24 février 2014. (CITIZENSIDE / ALEXEY SERGEYEV )